ROYA CITOYENNE – Résistances en Roya

solidarité, renforcement du réseau social, réflexion sur des projets de société respectueux de l'humain et de la nature…

Archive pour mai, 2011

Simplicité volontaire et décroissance 2 / Fête de l’Olive à Libre samedi 4 juin 16 H

Posté : 29 mai, 2011 @ 4:32 dans Rendez-vous | Pas de commentaires »

Simplicité volontaire et décroissance 2 / Fête de l'Olive à Libre samedi 4 juin 16 H dans Rendez-vous 154x114_iLyROoafvUpe_2
Simplicité Volontaire et Décroissance 2 – cityvox

 

Le collectif Résistances en Roya sera présent à la fête de l’Olive à Libre samedi 4 juin à partir de 16 heures, avec un film, un débat, et une présentation de ce que nous essayons de faire.

Bienvenue !

JEUDI 2 JUIN SAORGE DEBAT LOPPSI 2

Posté : 27 mai, 2011 @ 10:24 dans Loppsi 2 | Pas de commentaires »

 

Toutes vos questions sur

 

LOPPSI’TION du TOUT SECURITAIRE

 

 

 

 

Avec LOPPSI 2

 

 

(Loi d’Orientation et de Programmation

 

pour la Performance de la Sécurité Intérieure),

 

 

Big Brother vous regarde…

 

 

(Cf. article de synthèse sur le blog de

 

Résistances en Roya : http://roya06.unblog.fr/tag/loppsi-2/)

 

 

Débat avec une avocate

 

JEUDI 2 JUIN 20H30

 

à la salle des fêtes de SAORGE

 

SAMEDI 28 MAI 12 H FRONTIERE MENTON d’ailleurs nous sommes d’ici

Posté : 23 mai, 2011 @ 7:26 dans Mobilisation, Soutien aux sans-papiers | Pas de commentaires »

 

D’ailleurs nous sommes d’ici – Menton

 

RASSEMBLEMENT SAMEDI 28 MAI

 

A 12 HEURES

 

PIQUE NIQUE DU MONDE

 

MENTON

 

FRONTIERE PONT SAINT LUDOVIC

VENEZ NOMBREUX !!!

 

COVOITURAGE ROYA RENDEZ-VOUS 10H30 devant la GARE DE BREIL

 

« D’AILLEURS NOUS SOMMES D’ICI »

Appel pour une mobilisation nationale et unitaire contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers

Communiqué de presse du  26 avril 2011

du Collectif national « D’AILLEURS NOUS SOMMES D’ICI »

Tous ensemble contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement
et pour la régularisation des sans-papiers

 

A la suite du lancement de l’Appel contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers en novembre 2010, plusieurs dizaines de collectifs locaux ont vu le jour en France.

Après les « clandestins », traqués, raflés et expulsés par dizaines de milliers depuis 2007, et les Rroms, le chef de l’Etat, le gouvernement et la majorité qui les soutient, poursuivent leur offensive contre les étrangers en s’en prenant désormais aux immigrés en situation régulière et aux demandeurs d’asile. Leur droit au travail, à la santé, à une vie familiale normale, à l’’éducation, la protection contre les persécutions quelles qu’elles soient, sont toujours plus gravement remis en cause. Le projet de loi Besson en témoigne exemplairement.

Dans cette situation, qui se caractérise par la pire des politiques jamais conduite contre les immigrés sous la Cinquième République, il est plus que jamais indispensable de se mobiliser dans l’unité contre le racisme, les discriminations qui frappent plus particulièrement les habitant-e-s des quartiers populaires, la politique d’immigration de ce gouvernement et pour la régularisation des « sans-papiers ».

Aujourd’hui, des dizaines de partis, d’organisations syndicales de salariés, d’enseignants, de magistrats, d’avocats, d’étudiants et de lycéens, plus d’une centaine d’associations nationales et locales, plus de 200 élus locaux, députés et parlementaires européens, soutiennent l’Appel du « Collectif d’Ailleurs nous sommes d’ici ».

Le Collectif national « D’ailleurs nous sommes d’ici »

 

appelle toutes celles et tous ceux qui s’opposent

 

aux discours racistes, d’où qu’ils viennent,

 

et aux orientations xénophobes du gouvernement

 

à descendre massivement dans la rue

 

pour une journée nationale de mobilisations

 

le samedi 28 mai 2011.

 

NI CHARTER ! NI KARCHER !

 

 

CR AG VINTIMILLE du samedi 7 mai 19 h

Posté : 10 mai, 2011 @ 9:57 dans Compte-rendus réunions, Soutien aux sans-papiers | Pas de commentaires »

Tout d’abord, la réunion s’est tenue dans le local où sont parqués les migrants tunisiens à la gare, et elle a commencé avec quasiment 2 h de retard.

Nous étions environ 80 personnes, parlant arabe, français, italien… On peut donc facilement imaginer la difficulté d’organisation, d’écoute, etc.

Les Tunisiens ont préféré discuter d’abord et manger après, à l’extérieur de la gare.

DERNIERES INFOS :

Les grévistes de la faim avaient monté un campement car il leur était trop pénible de reste aux côtés de ceux qui mangeaient, buvaient, fumaient… Cette grève a duré cinq jours, puis la police italienne les a expulsés, en refusant de leur rendre tout ce qui étaient matelas, couvertures, etc.

Par ailleurs, deux d’entre eux, bien mal en point, avaient été hospitalisés : ils ont été renvoyés  de l’hôpital vers 4h du matin, PIEDS NUS, sans leurs chaussures…

On leur a demandé la raison de leur grève de la faim : réponse, demande d’un permis de 6 mois de Schengen transformable en permis de travail en Italie.

Le président leur a répondu que ce n’était pas de son ressort.

Il a été fait un certain nombre de propositions POUR une quarantaine de Tunisiens. Ila été dit que le président de la région (social-démocrate) de Ligurie, au courant de leur grève de la faim,  les a rencontrés lors d’une journée portes ouvertes dans une ville de la région pendant environ une heure. Cette rencontre s’est faite sous l’égide d’associations italiennes, dont Archa.

 

Pour ceux qui décideraient de rester en Italie il leur est proposé de se répartir dans toute la région de la Ligurie par groupes de 4 personnes, ne pouvant pas pour se loger forcément se choisir entre eux,, avec l’aide d’associations et de la protection civile…

Ils doivent avoir lundi (aujourd’hui donc) une liste de noms, et à partir de mardi leur répartition s’ effectuera en Ligurie.

A noter que rien n’a été accepté officiellement de la part des Tunisiens, et rien n’a été signé : aucune convention officielle.

Certains Tunisiens n’ont pas confiance dans ces promesses, des Italiens aussi.

D’autres, relèvent que de toute façon ils n’ont pas le choix !! ce qu’approuvent bon nombre d’Italiens de Dolceacqua qui les ont soutenu quotidiennement (dont l’un d’eux qui a participé à la grève de la faim).

Il est relevé de part et d’autre le grand risque de division et d’isolement à la suite de cet éparpillement.

Il est alors proposé que ceux qui « jouent le jeu » et tentent leur chance avec ces propositions gardent une liste de contacts téléphoniques, entre eux, et les militants italiens et français prêts à aider.

Le Président leur précise que si quelqu’un était absent deux jours, sans avoir prévenu, il sera automatiquement considéré comme expulsable.

Il serait prévu de leur fournir une formation d’apprentissage de la langue italienne, et une aide de recherche à l’emploi.

Si une personne a un contrat de travail de plus d’un an, il lui serait possible de circuler notamment en France, avec un passeport tunisien.  Le permis humanitaire peut devenir un permis régulier sous réserve d’un contrat de travail renouvelable de trois mois.

N. B. Ces propositions ne concernent que ceux qui possèdent le permis humanitaire Schengen délivré par les Italiens. Encore une fois, aucune garantie n’est fournie, les Tunisiens sont en quelques sorte « pris en otage », puisque, s’ils ne trouvent pas de travail, ils seraient à nouveau expulsables.

Des chiffres… Sur environ 22800 Tunisiens en Italie, il est prévu d’en régulariser au maximum 6000. En France, au grand maximum 2 à 3000. Les centres de rétention sont pleins en France et les conditions y sont terribles.

A SAVOIR : en France, des rafles policières sont effectuées chez des familles tunisiennes légalement installées en France. Le foyer Sonacotra de Nice a été vidé, 4 bus remplis…

Les Tunisiens sont désespérés de la France tout particulièrement.

N.B. L’article de Forza nuova appelant à la violence et au « nettoyage » des Tunisiens se trouve en fait sur un journal du net : www.RIVIERA24.it en date du 4 mai probablement. Le titre serait : Violente stupri forzanuova liguiria

Dans les multiples exemples d’humiliation, on peut signaler la réquisition d’un… balai qu’un Tunisien voulait utiliser pour nettoyer la salle où ils dorment. Ainsi les journaux peuvent après dénoncer leur saleté…

Quelques uns semblent vouloir, vu la situation catastrophique, rentrer en Tunisie : il ne faut surtout pas qu’ils se tournent vers la France où les conditions sont pires que tout, plus d’aide au retour, mais éventuellement vers le consulat de Milan. Possibilité de consulter GRATUITEMENT l’ALSIRAT, à Bologne, Me Sara Puddu, tél. 3292244183 ou sara.puddu2@gmail.com ou à Genova, Me Alessandra Ballerini, tél. 3387575965

Bien leur transmettre toutes ces infos, ainsi qu’ils n’hésitent pas à se rendre au siège de la CGIL (syndicat) (à gauche de la gare de Vintimille), via Sotto, ouvert le jeudi à partir de 9h30, avocats italien et français.

Un certain nombre demandent quel est le « moins mauvais chemin » pour rentrer chez eux?

Il semblerait pour l’ instant que se soit via le consulat de Tunisie à Gênes (renseignements obtenus auprès d’ avocats amis franco-tunisiens).

 

EN REVANCHE, ATTENTION, LA GARE DE VINTIMILLE DOIT ETRE VIDEE  DANS DIX JOURS DE TOUS LES MIGRANTS TUNISIENS : RENDEZ-VOUS donc DIMANCHE PROCHAIN, RESTONS VIGILANTS

PETITION DE FRANCE TERRE D’ASILE POUR LES MIGRANTS TUNISIENS

Posté : 10 mai, 2011 @ 10:45 dans Pétitions, Soutien aux sans-papiers | Pas de commentaires »

Un appel de France Terre d’Asile à signer pour demander un accueil digne, humain et solidaire des migrants tunisiens pendant la période de transition qu’est en train de vivre leur pays.

http://www.france-terre-asile.org/contact/la-petition

Posté : 6 mai, 2011 @ 12:12 dans Pétitions, Soutien aux sans-papiers | Pas de commentaires »

Au lendemain de la victoire de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2007 était créé, pour la première fois dans l’histoire de la République, un ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Co-développement. Depuis, des dizaines de milliers d’étrangers en situation irrégulière, hommes, femmes, enfants, sont traqués, arrêtés et expulsés, y compris dans un pays en guerre comme l’Afghanistan. Voulue par le chef de l’Etat, mise en œuvre par ses gouvernements successifs, le ministère de l’Intérieur aujourd’hui, et soutenue par l’UMP et ses alliés à l’Assemblée, cette politique est inacceptable car elle viole des principes humanitaires élémentaires et des dispositions internationales ratifiées par la France. A cela se sont ajoutés les effets désastreux du pseudo-débat sur l’identité nationale puis la chasse aux Roms. Pour que cesse cette situation qui porte atteinte à des droits fondamentaux, menace gravement le droit d’asile et ruine l’existence des personnes étrangères visées, nous appelons à une manifestation nationale et unitaire au mois de mai 2011, à la date anniversaire de la création du ministère de l’Immigration qui perdure aujourd’hui sous une autre forme.

Nous exigeons sa suppression, l’arrêt immédiat de cette politique et la régularisation des sans-papiers.

Appel pour une mobilisation nationale et unitaire contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers !

Sur le site « d’ailleurs nous sommes d’ici.org »

Qui sommes-nous ?

var addthis_product = ‘wpp-256′; var addthis_config = {« data_track_clickback »:true, »ui_language »: »fr »};D’AILLEURS NOUS SOMMES D’ICI

Appel pour une mobilisation nationale et unitaire contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers

Communiqué de presse du  26 avril 2011
du Collectif national « D’AILLEURS NOUS SOMMES D’ICI »

Tous ensemble contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement
et pour la régularisation des sans-papiers

 

A la suite du lancement de l’Appel contre le racisme, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans-papiers en novembre 2010, plusieurs dizaines de collectifs locaux ont vu le jour en France.

Après les « clandestins », traqués, raflés et expulsés par dizaines de milliers depuis 2007, et les Rroms, le chef de l’Etat, le gouvernement et la majorité qui les soutient, poursuivent leur offensive contre les étrangers en s’en prenant désormais aux immigrés en situation régulière et aux demandeurs d’asile. Leur droit au travail, à la santé, à une vie familiale normale, à l’’éducation, la protection contre les persécutions quelles qu’elles soient, sont toujours plus gravement remis en cause. Le projet de loi Besson en témoigne exemplairement.

Dans cette situation, qui se caractérise par la pire des politiques jamais conduite contre les immigrés sous la Cinquième République, il est plus que jamais indispensable de se mobiliser dans l’unité contre le racisme, les discriminations qui frappent plus particulièrement les habitant-e-s des quartiers populaires, la politique d’immigration de ce gouvernement et pour la régularisation des « sans-papiers ».

Aujourd’hui, des dizaines de partis, d’organisations syndicales de salariés, d’enseignants, de magistrats, d’avocats, d’étudiants et de lycéens, plus d’une centaine d’associations nationales et locales, plus de 200 élus locaux, députés et parlementaires européens, soutiennent l’Appel du « Collectif d’Ailleurs nous sommes d’ici ».

Le 1er mai, le Collectif national « D’ailleurs nous sommes d’ici » sera présent à Paris notamment – RDV métro rue des Boulets (ligne 9) – et appelle toutes celles et tous ceux qui s’opposent aux discours racistes, d’où qu’ils viennent, et aux orientations xénophobes du gouvernement à descendre massivement dans la rue et à préparer

la journée nationale de mobilisations du samedi 28 mai 2011.

QUI SOMMES NOUS

Le 24 janvier 2011, sur la base de l’Appel, a eu lieu une première réunion réunissant des représentants d’associations, de collectifs locaux, des organisations syndicales, des forces politiques ainsi que des individus. Voir les signataires
Au-delà des indispensables batailles sur les différentes mesures gouvernementales anti-immigrés, sécuritaires etc, il s’agit aussi de mener la bataille des idées face à la multiplication et à la libération de la parole raciste et xénophobe, de renforcer les différentes luttes existantes, et de créer un mouvement en profondeur et de longue durée pour réaffirmer qu’une autre logique de société est possible.

Ce collectif s’est réuni à nouveau le 26 février. Il propose :

D’organiser dans toute la France des manifestations à la date du samedi 28 mai 2011 à 14 heures

Le Collectif D’ailleurs nous sommes d’ici appelle à la constitution dans toute la France de collectifs locaux là où ils n’existent pas encore, et invite tous les collectifs existants (de soutien aux sans-papiers, aux rroms, antiracistes, etc) à participer à cette campagne.

Il a décidé de faire de l’Appel une pétition nationale à faire signer le plus massivement possible.

Le collectif prévoit de nombreuses initiatives dans les quinze jours précédant la manifestation (états généraux, procès de la politique d’immigration, concert, expos). Tous les collectifs locaux sont invités à faire de la période du 14 au 28 mai une Quinzaine antiraciste.

Le Collectif national propose que des cahiers de doléances, en rapport avec les objectifs poursuivis par l’Appel, soient élaborés par les collectifs locaux. Des Etats généraux, chargés de faire la synthèse, se tiendront à Paris avant la mobilisation nationale du 28 mai 2011.

Cette synthèse fera l’objet d’une diffusion nationale et elle sera adressée à l’ensemble des partis politiques.

Il est demandé à l’ensemble des participants et des signataires de bien vouloir diffuser massivement l’Appel et de le faire apparaître sur leur site internet, facebook, ou autres réseaux sociaux.

Plusieurs groupes de travail se sont mis en place pour préparer les différentes initiatives : « matériel et communication », « mobilisation » et « semaine antiraciste ». Ils ont vocation à s’élargir… Bienvenu à toutes et à tous!

 

NI CHARTER ! NI KARCHER !

 

AG SAMEDI 7 MAI 19 h GARE DE VINTIMILLE

Posté : 5 mai, 2011 @ 11:56 dans Mobilisation, Soutien aux sans-papiers | Pas de commentaires »

AG en gare de Vintimille SAMEDI 7 MAI 19 h

Tunisiens Italiens Français…
 

Info situation migrants tunisiens vintimille

Etat des migrants tunisiens bloqués à Vintimille le mercredi 3 mai 2011 .

Toujours interdits de passage en France, les migrants sont « hébergés » dans un local à la gare de Vintimille. Là, quelques-uns ont entamé une grève de la faim pour alerter l’opinion sur leur situation intenable : immobilité forcée, dénuement, non-droit, humiliation…

Ce mercredi , une centaine d’entre eux sont déterminés à jeûner ; ils arborent une bandelette blanche pour illustrer leur engagement. Un Italien de Dolceacqua les accompagne dans cette grève. Le groupe de Saorge, ainsi que d’autres associations italiennes, leur apporte quotidiennement son soutien : matelas, boissons, dialogue, écoute…

Un repas froid a été distribué dans un autre endroit de la ville à quelques quinze personnes non grévistes.

Aujourd’hui vers 20 h, une réunion est organisée, animée principalement par Djamel et quelques autres migrants, avec Luciano et les militants de Dolceacqua, dans le but de communiquer plusieurs informations importantes, et de discuter.

- La presse locale donne un écho déformé du jeûne volontaire entamé par les migrants. Il convient donc (d’essayer…) de tenir fermement le cap, afin de rendre indéniable l’image perçue. Mise en garde contre l’abus d’alcool ( !…) qui aurait entraîné des violences. De tel problèmes joueraient contre eux, accentuant l’agressivité de l’extrême-droite locale. – Le gouvernement Sarkozy a obtenu de la Commission Européenne la fermeture des frontières dès demain midi, rompant ainsi les accords de Schengen. Cette information semble renforcer la détermination du groupe dans sa démarche de résistance.

- Vendredi sera un jour de grève générale en Italie, pour protester contre l’attitude de Berlusconi dans cette affaire.

- Il est proposé au groupe de migrants une assemblée générale pour faire le point et envisager la suite de l’action samedi 7 mai .

 

collectivités territoriales... |
l'agenda de la section |
Europe Ecologie - Canton Sa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aidedeveloppementafrique
| rouletabille
| Quand la vérité blesse