Accueil Mineurs Isolés Etrangers EVENEMENTS DE SAMEDI 12 NOVEMBRE A BREIL – COMMUNIQUE DE ROYA CITOYENNE

EVENEMENTS DE SAMEDI 12 NOVEMBRE A BREIL – COMMUNIQUE DE ROYA CITOYENNE

0
0
235

En téléchargement au format pdf : fichier pdf 1 COMM PRESSE sur SAM 12.11 BREIL

COMMUNIQUE DE PRESSE
A PROPOS DES EVENEMENTS du SAMEDI 12 NOVEMBRE
à BREIL/ROYA : Liberté chérie ???

Tous les jours, des groupes mixtes, principalement de jeunes mineurs, arrivent dans la vallée de la Roya.
Ils arrivent en empruntant la route, les voies ferrées… au péril de leurs vies : à quand l’accident mortel ? Épuisés, affamés, transis de froid, passant les nuits sous des plastiques dans les campagnes, ils n’ont qu’un seul mot à la bouche quand vous les rencontrez ou qu’ils toquent à votre porte : HELP !
Ce samedi dès le début de la matinée, un premier groupe d’une quinzaine de migrants erre dans les rues de Breil, cherchant de l’aide. 
Ce même jour, il se trouve qu’une association, qui n’est pas Roya citoyenne, prépare une fête à la Ca d’Breil, « Faites de la liberté ». 
Vers 15 h, un autre groupe d’une quarantaine de réfugiés arrive avec des banderoles demandant « aide et justice » ; avec eux des journalistes et des citoyens solidaires qui sont dans l’incapacité de leur venir en aide : les citoyens ne pouvant assurer leur hébergement, les réfugiés dorment dehors par ce froid de novembre.
Sur place rapidement des citoyens solidaires recensent les mineurs en remplissant les requêtes aux fins d’assistance éducative pour les mineurs, à destination du juge pour enfants.
Très vite, la salle de prière de la communauté musulmane est mise à leur disposition. Elle s’avère trop petite pour recevoir tout le monde. Dans le même temps des discussions sont engagées  auprès de la communauté catholique afin d’obtenir  l’ouverture de l’église de Breil pour la nuit. Vers 19 h l’accord de l’Évêque nous arrive, et l’église est ouverte.
A ce moment-là les forces de l’ordre empêchent l’accès à l’église, et expliquent à Roya Citoyenne que cette décision vient du Préfet (ainsi que du Maire qui refuse le prêt de tout bâtiment communal ; l’église appartient à la mairie).
Les voitures de  la Gendarmerie arrivent en nombre afin d’évacuer 60 Erythréens et 4 Tchadiens. La responsable de la gendarmerie nous assure que les mineurs seront « pris en charge », et cette promesse sera renouvelée par le commissaire de la PAF : nous finissons de remplir les documents pour les mineurs. Nous ne manquons pas de signaler aux autorités sur place le sérieux doute que nous avons sur la « prise en charge » des mineurs.
Vers 22 h, évacuation par petits groupes, direction la PAF de Menton, de tous les réfugiés. Deux voitures avec des membres de Roya citoyenne se rendent aussi sur place.
Bilan : Ils ont tous été reconduits directement à la frontière… et un certain nombre d’entre eux étaient de retour dans la Roya le 13 !…
 Nous venons de faire le point sur le résultat. Nous attendons que l’on nous communique le coût de l’opération ???

Fin de cet épisode, histoire à suivre absolument.

Association « Roya citoyenne ».

 

Association « Roya citoyenne ».

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par roya06
Charger d'autres écrits dans Mineurs Isolés Etrangers

Laisser un commentaire

Consulter aussi

COMMUNIQUE DE PRESSE DE ROYA CITOYENNE au 20/1/2017

Cédric Herrou encore en garde à vue ! Nombreuses autres arrestations et perquisitions musc…