Accueil Citoyens solidaires COLLECTIF SOUTIEN MIGRANTS 83 : solidarité…

COLLECTIF SOUTIEN MIGRANTS 83 : solidarité…

0
0
2,477

Communiqué de presse  du mardi 24 janvier 2017

Solidarité avec les migrants et
les citoyens solidaires des Alpes Maritimes

Le Collectif migrants 83 renouvelle son total soutien aux migrants pourchassés à la frontière franco-italienne et aux citoyens qui les aident.

Depuis des mois des habitants de la Roya,  contraints à la  désobéissance civile  pour pallier les carences de l’Etat et des pouvoirs publics, sont entrés en résistance et ils en paient le prix.

Pendant deux jours (19 et 20 janvier) la vallée de la Roya a connu un déploiement de forces policières démesuré : perquisitions, arrestations, gardes à vue prolongées.

 Nous dénonçons le non-respect des droits fondamentaux des étrangers sur le territoire français, nous condamnons les violences policières à l’encontre de ceux qui répondent  à l’urgence humanitaire des migrants en détresse.

 Nous refusons que des citoyens qui incarnent la devise de la République : Liberté, Egalité, Fraternité soient poursuivis comme des criminels. L’acharnement judiciaire et policier contre le citoyen Cedric Herrou et son entourage doit cesser.

 Nous continuerons à appeler à la mobilisation et nous serons présents à Nice aux côtés des inculpés lors des procès à venir. La solidarité n’est pas un délit !

Le Collectif Migrants 83

fichier pdf janv 17 – VAR – solidarité avec les migrants et les réfugiés « Le Collectif Migrants 83 »
collectif migrants 83

Article Journal Sud –Education :
Décembre 2016-janvier 2017

Suite au démantèlement du camp de Calais, l’état a créé des CAO pour répartir les migrants dans toute la France. L’ouverture de ces  Centres d’Accueil et d’Orientation a suscité des violentes réactions de rejet dans certaines communes.  Dans le var, l’implantation à Toulon et à la Seyne s’est faite dans l’indifférence. Mais à  Pierrefeu et Tourves, les propos haineux se sont aussitôt déchainés.

Tout a commencé à Pierrefeu,  le samedi 8 octobre, avec l’annonce de deux manifestations  hostiles à l’arrivée de migrants dans le village : l’une menée par le maire  entouré d’une partie de ses concitoyens, l’autre lancée par le  Front National au niveau départemental. Entre  les deux, d’autres voix ont pu se faire entendre.  Nous étions en effet plus de deux cents à exprimer notre volonté que le Var, contrairement au slogan du FN, ne soit pas  «  un département sans migrants », c’était écrit sur la banderole : Oui à la solidarité et à l’accueil des migrants et  réfugiés.

Depuis, le  Collectif Migrants 83, qui n’a cessé d’interpeller les pouvoirs publics depuis sa création en 2015, a vu ses rangs grossir. Venus d’horizons différents : partis et  syndicats de gauche, associations, volontaires engagés ne supportant pas le rejet des étrangers, militants qui ont une vision plus politique, la diversité des membres fait la richesse de ce collectif.

À Tourves et à Pierrefeu deux collectifs se sont créés et ont rejoint le Collectif Migrants 83.   Malgré l’hostilité des maires et d’une partie de la population, palliant les carences de l’état et la mauvaise volonté des communes, les collectifs ont organisé un accueil efficace et chaleureux. Les initiatives se sont multipliées : atelier d’arts plastiques, cours de français, collectes de vêtements, repas et crèche de Noël, conférence sur l’Erythrée, vigilance sur la scolarisation et  la gratuité de la cantine,  organisation des transports.  Le conte de Noël a ses limites : la Préfecture  a signifié aux mineurs Erythréens que les frontières de l’Angleterre leur resteraient fermées et des inscriptions racistes rappellent la haine présente. Pourtant une brèche s’est ouverte,  la peur se transforme aussi  en élan de solidarité, les regards changent.

Le Collectif Migrants 83  se réunit en assemblée générale à  Toulon, à  la Bourse du Travail   (une cinquantaine de présents à chaque réunion !). La réflexion et l’action sont menées sur plusieurs plans. Il s’agit d’interpeller les pouvoirs publics et la population sur les conditions scandaleuses de l’accueil des migrants-es .

*Campagne d’information : conférences de presse (La  Marseillaise, Var Matin , FR3),  tractages sur les marchés (Le Luc , le Pradet, Cuers…), au Salon du livre de Toulon(en sollicitant le soutien des auteurs présents).

*Demandes d’audience, en Préfecture, auprès des maires de l’agglomération ; et toujours la même langue de bois, l’absence de concertation entre L’Etat, le département et les communes, un cynisme sans faille. Les Cao fonctionnent en grande partie grâce à l’aide apportée par les associations et les volontaires qui accompagnent les migrants en l’absence de travailleurs sociaux et  d’animateurs.

*Aide matérielle à l’accueil : collectes de vêtements, collectes  d’argent pour payer des nuits d’hôtel, hébergements d’urgence. L’hébergement : dans les CADA (Centre d’Accueil pour les Demandeurs d’Asile) il n’y a plus de place, et malgré les solutions improvisées, chaque nuit, des demandeurs d’asile dorment dans la rue.

Au-delà du Var, la France et l’Europe ne respectent pas les directives européennes en matière d’accueil, engendrant des situations d’urgence et de détresse parmi les migrant-es et réfugié-es.

Ainsi, à  Vintimille, en dépit des accords de Schengen, la frontière franco-italienne est rétablie. La police des deux pays joue au ping-pong avec les migrant-es. Dans la vallée de la Roya, des habitants sont entrés en résistance et ils en paient le prix, car la justice remet au goût du jour « le délit de solidarité ».  Ici l’humanitaire et le politique  vont de pair, alors le Collectif Migrants 83  apporte son soutien  aux Solidaires de la Roya, accusés « d’aide à la circulation et au séjour d’étrangers en situation irrégulière ». Présents le 23 novembre au procès de J-P Mannoni, des membres du Collectif seront de nouveau présents le 4 janvier au TGI de Nice aux côtés de Cédric Herrou.

Et si migrant-e-s et réfugié-e-s n’étaient pas un problème, mais une chance pour une autre Europe ?

***********************************************

Adresse mail : collectif-migrants83@laposte.net

Contact facebook : collectif migrants83

Le Collectif :

Amnesty Toulon, ATTAC 83, CCFD-Terre solidaire, CIMADE, Indignés, LDH PACA, RESF 83, RUSF 83, VISA 83, VPJMCGT, Confédération paysanne, FSU, Solidaires, UNL, EELV 83, Ensemble 83 !, MJCF 83, MMFPaca, NPA 83, PCF 83, PG 83, Planning familial varois, Collectif tourvain de soutien aux réfugiés, CODEX 83 et Collectifs citoyens (Affront national-Brignoles, Ensemble pour Le Luc, Vigilance Cogolin)
Des citoyen-ne-s varois-e-s associé-e-s à l’action !

Christiane Guidoni

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par roya06
Charger d'autres écrits dans Citoyens solidaires

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« L’UE est l’unique marionnettiste de ce théâtre de l’absurde »

Vintimille est un cauchemar pour les demandeurs d’asile. Texte de Gennaro Santoro, a…