Accueil Citoyens solidaires « Esperanza » salie mais jamais anéantie – Nice matin 25/2/17 – Soirées MENTON film 6/3 et théâtre 12/3

« Esperanza » salie mais jamais anéantie – Nice matin 25/2/17 – Soirées MENTON film 6/3 et théâtre 12/3

0
0
33

Soutien du Théâtre du Lavoir

au Théâtre National de Nice

et à l’équipe de « Esperanza »

 Dans la nuit de vendredi 24 au samedi 25, le Théâtre National de Nice a subi les intimidations d’un groupuscule d’extrême droite.
Les affiches de la pièce « Esperanza » d’Aziz Chouaki, programmée du 2 au 12 mars 2017 ont été arrachées et recouvertes par des slogans haineux. Le Lavoir Théâtre à Menton, souhaite exprimer son total soutien aux équipes du théâtre de Nice et aux artistes engagés dans cette pièce qui porte une parole chargée d’humanité, plus que nécessaire dans le contexte actuel. 

L’équipe du théâtre du Lavoir appelle le public azuréen à se rendre nombreux aux représentations de la Pièce d’Aziz Chouaki.

Elle l’invite, par ailleurs, à se retrouver pour d’autres soirées dédiées à la solidarité: à MENTON, le lundi 6 mars, à 20H00,

pour la projection du film « Les migrants ne savent pas nager »

et le dimanche 12 mars à 15h45,

pour la représentation de « Éclaboussure # 2 », inspiré de la rencontre entre des artistes et l’équipage de l’Aquarius au large des côtes libyennes. Les Compagnies Arnika et Sîn, producteurs de cette pièce, s’associent au présent communiqué du Théâtre du Lavoir.

 Contact : Mandine Guillaume 06 69 70 46 06 Infos@lavoirtheatre.org

Mentions légales

Le Lavoir théâtre
63 Bd. du Fossan
06 500 Menton
Téléphone : +33493414155
Email : infos@lavoirtheatre.org
Web site : www.lavoirtheatre.org

http://www.nicematin.com/racisme/ces-affiches-pour-un-spectacle-sur-les-migrants-ont-ete-vandalisees-par-un-groupuscule-dextreme-droite-117146

PAR GREGORY LECLERC Mis à jour le 25/02/2017 à 18:23 Publié le 25/02/2017 à 18:19
Les affiches du spectacle Esperanza ont été recouvertes.
Les affiches du spectacle Esperanza ont été recouvertes.

Dans la nuit de vendredi à samedi, les affiches fraîchement collées de son spectacle, qui doit être joué au Théâtre national de Nice (TNN) en mars, ont été saccagées.

« Je suis écœuré. Il n’y a plus une seule affiche pour notre spectacle. » Hovnatan Avédikian, 35 ans, metteur en scène arménien de « Esperanza », est en colère.

Dans la nuit de vendredi à samedi, les affiches fraîchement collées de son spectacle, qui doit être joué au Théâtre national de Nice (TNN) en mars, ont été saccagées. Recouvertes par des appels à « combattre l’islamisme » ou à « défendre la France ». Appel lancé par le groupuscule d’extrême droite « Génération Identitaire ».

Ce spectacle, de l’Algérien Aziz Chouaki, évoque l’histoire d’un groupe de migrants qui s’embarque pour Lampedusa sur un modeste bateau, « l’Esperanza ». Il doit être joué à partir du 2 mars au Théâtre national de Nice.

« Il n’y a aucun message politique dans cette pièce. Nous ne donnons pas de leçon de morale, à personne », s’insurge le metteur en scène arménien. Dans leur volonté de s’inscrire dans le tissu social local, l’auteur et le metteur en scène ont répété le spectacle à la prison de Nice.

L’affiche de « Esperanza », vandalisée, montrait un groupe d’hommes, sur une scène, dont un portant un keffieh.

« C’est peut-être cet élément, et la peau basanée de certains d’entre eux qui ont gêné, ou alors nos noms, un Algérien et un Arménien », regrette Hovnatan Avédikian. « Massacrer nos affiches, c’est un geste agressif et régressif politiquement », ajoute-t-il.

Le Théâtre national de Nice annonce qu’il déposera plainte dans les prochaines heures.

L'affiche originale du spectacle Esperanza.
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par roya06
Charger d'autres écrits dans Citoyens solidaires

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La frontière tue en plein festival de Cannes une deuxième fois : un jeune Sénégalais électocuté le 25 mai

Quelques jours après le décès du jeune Malien retrouvé électrocuté à Cannes, vendredi 19 m…