ROYA CITOYENNE – Résistances en Roya

solidarité, renforcement du réseau social, réflexion sur des projets de société respectueux de l'humain et de la nature…

Archive pour la catégorie 'Droits de l’homme – Société'

« St-Martin-Vésubie commune des Justes » et la solidarité avec les réfugiés ici et maintenant, par la LDH Nice

Posté : 26 septembre, 2016 @ 12:04 dans Droits de l'homme - Société, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

St-Martin-Vésubie commune des Justes de France

et le travail accompli par Mme Baudot-Laskine

Vous pouvez  visionner le magnifique témoignage de Mme Baudot-Laksine en suivant le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=l8zez1kJcoM&feature=youtu.be
C’est le travail admirable de Mme Baudot- Laksine pour la collecte des témoignages et les démarches auprès des instances officielles qui a permis de faire reconnaitre les Justes du village et les Justes oubliés au titre de la reconnaissance officielle de St Martin Vésubie « Commune membre des villes et villages des justes de France »
France Culture « La fabrique de l’Histoire«  St Martin de Vesubie en 1943 : Un si bel été« , un documentaire de Raphaël Krafft et Véronique Samouiloff
Le documentaire de cette semaine revient sur l’histoire d’un millier de Juifs qui, pendant l’été 1943, convergent dans le petit village de Saint-Martin-Vésubie, avant de tenter de passer la frontière.
Même si les situations ne sont pas comparables, nous, Ligue des droits de l’Homme, ne pouvons nous empêcher de faire le rapprochement avec la situation actuelle à la frontière franco-italienne, le transit de nombreux réfugiés dont une grande majorité ont fui des régimes oppresseurs et  tyranniques et qui reçoivent à leur tour aide et réconfort de la part des habitants de ces vallées.

Ligue des droits de l’Homme
Section de Nice
contact-mails  : liguenice+contact@gmail.com
Internet : http://site.ldh-france.org/nice/
T : @liguenice  F :  www.facebook.com/ldhnice

courrier : Maison des associations 12, ter Pl Garibaldi 06300 Nice

Mobilisation SAMEDI 1er OCTOBRE 11H30 CALAIS : Vintimille – Calais – Paris, même combat solidaire pour la dignité de l’accueil

Posté : 26 septembre, 2016 @ 11:59 dans Collecte, Droits de l'homme - Société, Mobilisation, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

VINTIMILLE CALAIS même combat !

MANIF SAMEDI 1er OCTOBRE 11h30 à CALAIS

organisation de  BUS depuis PARIS 30 €

- Appel à financements par l’association DIEL : « Droits Ici Et Là-bas »

Appel international par le CISPM (Coalition Internationale des Sans-Papiers et des Migrant-e-s : http://cispm.org/ ) dans le cadre de rencontres unitaires avec les collectifs, associations, partis politiques et syndicats qui appellent à manifester à CALAIS LE 1er OCTOBRE 2016

 
Premiers signataires de l’appel à ce rassemblement :
ADIF, ATMF, BAAM, CISPM, Collectif La Chapelle debout!, CPSE, Collectifs sans papiers et sans droits  26/07, Coordination Rhône-Alpes des CSSD Rhône-Alpes, CSP75, DIEL, Fédération de Paris du MRAP, Fédération SUD Éducation, Fondation Frantz Fanon, Liste des Sans Voix 18ème, NPA, RUSF université Paris 1, SNPES-PJJ/FSU, SUD Éducation Paris, Survie, Union Syndicale Solidaires… 

« S’il vous est impossible de vous rendre à Calais mais que vous soutenez l’initiative, vous pouvez contribuer à financer l’événement, ce qui nous permettra de subventionner les voyages des migrant.e.s parisien.ne.s. S’il reste de l’argent nous le donnerons directement aux réfugiés de Calais. Une cagnotte en ligne a été créée :www.leetchi.com/c/solidarite-de-migrant-e-s-bienvenue

Contact : migrants-bienvenue@riseup.net
Fcbk : Calais1Octobre

Pour plus d’infos :

Amnesty international Relais réfugiés MIE courrier d’accompagnement de septembre

Posté : 25 septembre, 2016 @ 5:07 dans Droits de l'homme - Société, Non classé, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

Le Conseil départemental 06 n’assume pas correctement et dignement ses missions de protection de l’enfance. Les commissariats qui sont chargés de remettre les mineurs isolés à l’ASE et au Foyer de l’enfance renvoient fréquemment ceux-ci à la rue, où ils se trouvent livrés à nouveau à tous les dangers.

Faisons notre devoir de citoyen responsable, protégeons ces jeunes filles et jeunes gens,
et exigeons leur protection !

Téléchargez, imprimez, et gardez avec vous ce courrier en date de SEPTEMBRE 2016
de Martine Landry pour Amnesty international Relais des réfugiés : fichier pdf AMNESTY MIE sept 2016 (1)

MIE Amnesty Relais Réfugiés sept 2016 (1)-page-001

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME NICE 22/9/2016 Voyage au Vatican et instrumentalisation des attentats du 14 juillet par la ville de Nice : principe de Laïcité ?

Posté : 23 septembre, 2016 @ 1:13 dans Droits de l'homme - Société, Laïcité | Pas de commentaires »

Ligue des droits de l’Homme – section de Nice

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Section de Nice de la LDH est choquée par l’initiative prise par le premier adjoint de la ville de Nice d’affréter des avions et des autobus pour emmener les victimes des attentats du 14 juillet, leurs familles et ceux qui le souhaitent, rencontrer le Pape au Vatican.

Les élus de la République, M. Estrosi en l’occurrence, seraient donc autorisés à bafouer sans vergogne le principe de laïcité, un des fondements de notre constitution.

Si il s’avère que sont exactes les informations dont nous disposons, selon lesquelles une partie des coûts liés à ce déplacement resteront à la charge de la collectivité territoriale, nous interpellerons solennellement M. le préfet des Alpes-Maritimes afin qu’il exerce le contrôle de légalité sur la délibération qui autorise cette dépense illégale, car contraire au principes posés par la loi du 9 décembre 1905 dite de séparation des églises et de l’État.

Les citoyens niçois sont contraints de financer par leurs impôts un pèlerinage au Vatican, opération à caractère religieux et, surtout, électoraliste.

Les victimes étant de toutes confessions doit-on s’attendre bientôt à financer un pèlerinage à Jérusalem, à la Mecque ou à Bénarès ?

La section de Nice de la LDH condamne fermement cette initiative et demande au conseil municipal de s’y opposer, car elle n’est en réalité qu’une instrumentalisation de l’émotion unanime suscitée par la détresse et la douleur des victimes de l’attentat et de leurs proches.

 

Ligue des droits de l’Homme
Section de Nice
contact-mails  : liguenice+contact@gmail.com
Internet : http://site.ldh-france.org/nice/
T : @liguenice  F :  www.facebook.com/ldhnice

courrier : Maison des associations 12, ter Pl Garibaldi 06300 Nice

Ligue des droits de l’Homme
Section de Nice
contact-mails  : liguenice+contact@gmail.com
Internet : http://site.ldh-france.org/nice/
T : @liguenice  F :  www.facebook.com/ldhnice

courrier : Maison des associations 12, ter Pl Garibaldi 06300 Nice

Figaro 21/9/2016 par Vincent-Xavier Morvan « Le soutien aux migrants, zizanie aux portes du Mercantour »

Posté : 23 septembre, 2016 @ 1:06 dans Droits de l'homme - Société, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

REPORTAGE - « À l’extrême est des Alpes-Maritimes, la vallée de la Roya est devenue, après le renforcement des contrôles sur les autres itinéraires, la nouvelle route des migrants progressant vers le nord. Avec l’arrivée de militants No Border, les habitants se divisent sur l’aide à apporter aux réfugiés… »

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/09/21/01016-20160921ARTFIG00312-le-soutien-aux-migrants-seme-la-zizanie-aux-portes-du-mercantour.php

 

Pages de Le Figaro du Jeudi 22 Septembre 2016-page-001

 

* Article en téléchargement au format pdf :fichier pdf Pages de Le Figaro du Jeudi 22 Septembre 2016

 

NB  Remarque du rédacteur du blog :

Nous ne voyons pas de « No Border » dans la vallée de la Roya : cela voudrait dire qu’il y aurait une action importée. Or, bien au contraire,les habitants de cette vallée évoqués par cet article agissent en citoyens moralement et humainement responsables, conscients de la nécessité d’assumer la dignité de notre condition humaine, et, pour cela, de la mettre en actes – alors que la dignité de notre pays semble vouloir être mise en faillite par la majorité de ses décideurs politiques.

 

Décision de justice intéressante pour les mineurs et les familles : TA de Lille 1er septembre 2016

Posté : 16 septembre, 2016 @ 12:20 dans Droits de l'homme - Société, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

Commentaire d’une décision de justice très  intéressante
concernant des mineurs et jeunes majeurs
vivant dans le jardin des Olieux dans le Nord :
Le juge rejette l’expulsion demandée par  la Métropole européenne lilloise en se fondant sur des arguments vraiment intéressants puisqu’il voit au-delà des risques imminents et de l’urgence en analysant la saturation des dispositifs, la non-action des autorités compétentes etc.
Je vous invite à lire ce commentaire ci-dessous qui résume très bien la décision qui pourra servir à nouveau pour des mineurs mais également, pourquoi pas, pour des familles à la rue :


> > MINEURS ISOLÉS ÉTRANGERS : LORSQU’UNE DEMANDE D’ÉVACUATION SE
> > HEURTE À LA DIGNITÉ HUMAINE
> >
> > Dalloz Actu
> >
> > C’est par une ordonnance très détaillée que le juge des référés
> > du tribunal administratif de Lille a rejeté la demande d’évacuation
> > en urgence d’un campement de fortune dans le jardin des Olieux.
> >
> > TA Lille, ord., 1er sept. 2016, _Métropole européenne de Lille_, n° 1606080
> >
> > La métropole européenne de Lille a demandé au juge des référés d’ordonner l’expulsion des occupants sans droit ni titre des parcelles constituant le jardin dit « des Olieux » situé sur son domaine public. Elle soutenait l’urgence établie en raison d’un risque sanitaire dû à l’accumulation de déchets et la présence de quatre toilettes chimiques pour une population d’une centaine de personnes. Le département du Nord est confronté à un afflux croissant de jeunes migrants isolés, « au rythme actuel de 70 par mois », relève l’ordonnance, qui rappelle que l’État a une compétence de principe en matière d’hébergement d’urgence des familles sans abri (CE 13 juill. 2016, n° 388317,_ Département de Seine-Saint-Denis_,Lebon [1]; AJDA 2016. 1477 [2]).

Mais elle précise également

> > l’impossibilité pour un département de s’exonérer de son obligation de prise en charge des mineurs isolés étrangers au motif d’une saturation de ses capacités d’accueil (CE 27 juill. 2016, n°400055, _Département du Nord_, Lebon [3]; AJDA 2016. 1543 [4]).

Le juge des référés s’est alors livré à une analyse très détaillée :
> > évaluation des mineurs (consid. 11) ; conditions sanitaires et de salubrité des jeunes migrants dans le parc (consid. 13) et nuisances supportées par les riverains (consid. 14).

> > Après avoir rappelé également les injonctions récentes faites au
> > département de proposer des solutions d’hébergement, incluant le logement et la prise en charge des besoins alimentaires (TA Lille, ord., 6 mai 2016, n° 1603113), le juge des référés relève que « LE  DÉPARTEMENT DU NORD ET LA VILLE DE LILLE SE SONT, DEPUIS AOÛT 2015, ABSTENUS D’INTERVENIR ET DE PROPOSER, MÊME À TITRE TRÈS TEMPORAIRE, DES SOLUTIONS D’HÉBERGEMENT, LAISSANT LA SITUATION S’AGGRAVER ET  CONTRAIGNANT LES HABITANTS D’UN QUARTIER ET LES ASSOCIATIONS À SE  SUBSTITUER PARTIELLEMENT AUX AUTORITÉS DÉFAILLANTES ».

> > Il en déduit « que le campement de fortune du jardin des Olieux constitue pour ses occupants le seul abri dont ils disposent aujourd’hui » et « que, dans ces conditions, il ne pourra être fait droit à la demande d’expulsion présentée par la Métropole européenne de Lille que si un abri, un couvert et uminimum d’hygiène, sous une forme ou une autre, sont proposés aux occupants du jardin des Olieux par les autorités compétentes […] et que si cet hébergement est refusé par les intéressés ».

> > Enfin, le juge des référés met en garde, sans ménagement, la MÉTROPOLE EUROPÉENNE DE LILLE : IL LUI APPARTIENT ALORS MÊME QU’ELLE NE SERAIT PAS « LA DÉBITRICE DES SOLUTIONS DE RELOGEMENT », AVANT D’ENGAGER UNE NOUVELLE ACTION EN RÉFÉRÉ MESURES UTILES « DE
SE RAPPROCHER DE L’ÉTAT, DU DÉPARTEMENT DU NORD ET DE LA VILLE DE LILLE afin de rechercher et de mettre en œuvre, dès que possible et avant l’arrivée du froid, les mesures appropriées pour mettre fin à une situation contraire à la dignité de la personne humaine ».

> > par J.-M. P.

le 8 septembre 2016

Emission de France culture « Passer les frontières »

Posté : 16 septembre, 2016 @ 12:11 dans Droits de l'homme - Société, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

 

« Mes copains Thomas, berger devenu aubergiste et Ibrahim, étudiant soudanais, réfugié du Darfour, dans l’ascension, versant italien, du col de Fenestre à l’automne dernier. « Passeurs », un documentaire à écouter lundi 12 septembre à 17h sur France culture. »

http://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/passer-les-frontieres-4-histoires-de-frontieres-14-passeur

« 7 octobre 2015, je fais passer illégalement et clandestinement la frontière franco-italienne à deux jeunes citoyens soudanais Ahmad et Ibrahim. Ceux-ci désiraient demander l’asile en France. Ils avaient été par deux fois refoulés vers l’Italie au mépris d’un droit inscrit dans notre constitution.

Ahmad, Ibrahim et Thomas dans la descente, côté français du col de Fenestre

Un documentaire de Raphaël Krafft, réalisé par Jean-Philippe Navarre

J’étais venu dans la région de Menton-Vintimille pour réaliser une série de reportages sur la fermeture de la frontière aux réfugiés par la France. Après des mois passés à couvrir la question des réfugiés à Paris, après vingt années de reportage sur différentes zones de fracture en France ou à l’étranger, j’ai, pour la première fois, ressenti la nécessité de commettre un acte de désobéissance civile et de le rendre public par la voix d’un récit documentaire.

Il m’importait d’abord qu’ils passent en France sans risquer de se faire refouler une troisième fois ; que l’ultime étape de leur voyage tranche avec les tragédies qu’ils avaient vécues en Libye ou lors de leur périlleuse traversée de la mer Méditerranée. Je voulais que leur arrivée en France soit un moment heureux marqué par le sceau de l’hospitalité ; mais aussi par la beauté, parce qu’il me semble que l’idée de la France est indissociable de ses paysages.

Hubert, travailleur social « La seule chose qu’ils demandent, les migrants, c’est qu’on ouvre la frontière, mais ils ne demandent rien d’autre c’est-à-dire bienveillance, charité….. »

Pour toutes ces raisons, j’ai choisi le col de Fenestre qui relie la vallée de l’Entraque en Italie à celle de la Vésubie en France. Je l’ai choisi pour sa dimension symbolique aussi, lui qui a vu passer depuis plus d’un siècle tout ce que l’Europe a produit de personnes en quête d’espérance, de protection et de liberté : Russes ou Arméniens fuyant les persécutions à partir des années 20, réfugiés antifascistes à partir de 1922, Juifs d’Allemagne et d’Europe centrale à partir de 1933-34 puis italiens et encore allemands victimes de l’Italie fasciste, Yougoslaves à partir de 1955, etc.

 

Ibrahim et Thomas regardent le col de Fenestre lors d'une pause.
Ibrahim et Thomas regardent le col de Fenestre lors d’une pause.• Crédits : Raphaël Krafft - Radio France

 

Ce documentaire suit des réfugiés dans cette région proche de l’Italie, mais aussi des citoyens engagés qui les aident ou les conseillent…et puis, ensemble, nous passons la frontière…

Un migrant soudanais : « On fait de notre mieux pour ressembler à des citoyens normaux. C’est un peu comme un jeu d’acteur mais malgré nos efforts la police nous rattrape. C’est une évidence tout le monde peut me reconnaître. »

BURKINI SUITE : communiqué LDH « Des maires ignorent l’Etat de droit avec la complicité du ministre de l’Intérieur

Posté : 2 septembre, 2016 @ 1:58 dans Droits de l'homme - Société | Pas de commentaires »

Communiqué LDH

Paris, le 30 août 2016

Quand les maires ignorent l’Etat de droit avec la complicité du ministre de l’Intérieur

 

Plusieurs maires ont décidé de maintenir les arrêtés destinés à interdire l’accès à la plage et la baignade à des femmes vêtues d’un « burkini », et ce malgré l’arrêt de principe rendu par le Conseil d’Etat et la demande que la LDH leur a faite de respecter cette décision de justice. Interpellé publiquement, le ministre de l’Intérieur a refusé d’agir à l’encontre de ces maires, préférant se défausser sur les associations. C’est pourquoi la LDH a décidé de poursuivre ses actions pour obtenir la suspension et l’annulation de ces arrêtés. C’est ainsi que, se pliant à la jurisprudence du Conseil d’Etat, le tribunal administratif de Nice qui avait refusé de censurer l’arrêté de la ville de Villeneuve-Loubet vient de suspendre les effets de celui pris par la ville de Cannes, par une décision du 29 août 2016.

 

La LDH déplore l’attitude de ces élus de la République dont le leitmotiv est le laxisme de l’Etat, et qui ignorent les principes élémentaires de l’Etat de droit. Elle déplore tout autant l’attitude du ministre de l’Intérieur qui s’abstient de faire respecter la loi.

 

La LDH veut ici rappeler aux maires concernés qu’elle ira jusqu’au bout, y compris en envisageant des poursuites sur la base de l’article 432-4 du Code pénal réprimant les atteintes aux libertés par des dépositaires de l’autorité publique.

 

 

 

Ligue des droits de l’Homme
Section de Nice
contact-mails  : liguenice+contact@gmail.com
Internet : http://site.ldh-france.org/nice/
T : @liguenice  F :  www.facebook.com/ldhnice

Des Gouvernements dans l’inhumanité… et l’illégalité : l’Italie expulse 48 Soudanais vers Karthoum

Posté : 2 septembre, 2016 @ 1:49 dans Droits de l'homme - Société, Réfugiés - Migrants | 2 commentaires »

L’ITALIE expulse 48 réfugiés soudanais et

pas de traces dans les médias français !

 

Cette nouvelle implique directement la France, information qu’on trouve dans des sites militants, dans la presse italienne classique,  et même dans un tabloïd britannique, mais nulle trace dans aucun media français…

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2016/08/27/quand-litalie-expulse-de-la-frontiere-francaise-vers-le-soudan/In English: https://passeursdhospitalitesenglish.wordpress.com/2016/08/30/when-italy-deports-from-the-french-border-to-sudan-2/
L’externalisation des contrôles migratoires est le fait pour un État de déléguer à un État voisin la mission de contrôler la frontière du premier sur son propre territoire, en assumant généralement les violations des droits de l’homme qui y sont liées. Situation qu’on trouve à Calais, mais aussi sur le littoral français, belge et néerlandais à la frontière britannique, comme en Italie à la frontière française, mais aussi suisse et autrichienne (voir ici et ).L’Italie vient ainsi d’expulser quarante-huit exilés soudanais arrêtés à Vintimille, à la frontière française, vers le Soudan.L’Espace Schengen était un espace où les contrôles aux frontières entre États membres avaient été abolis, à une époque où la Convention de Schengen sur la libre circulation des personnes était un des piliers de la construction européenne. Aujourd’hui, tous les États voisins de l’Italie, sauf la Slovénie, ont rétabli des contrôles à leur frontière avec elle, voire construit un mur à la frontière comme l’Autriche. Sauf la Slovénie parce que les exilé-e-s viennent des Balkans par la Slovénie vers l’Italie, et de là vers les autres pays. La Slovénie a construit une clôture barbelée avec la Croatie sa voisine, membre de l’Union européenne.La frontière franco-italienne est ainsi redevenue depuis juin 2015 une frontière avec contrôles. Côté français, contrôles au faciès, refoulement illégal de demandeurs d’asile et de mineurs, violences policières, arrestation, placement en rétention et expulsion vers leur pays de citoyen-ne-s européen-ne-s solidaires, poursuites contre des citoyen-ne-s français-es, le délit de solidarité n’ayant jamais été autant utilisé que par le gouvernement actuel. Côté italien, utilisation d’une loi ancienne du régime de Mussolini pour interdire le séjour des personnes solidaires sur le territoires de Vintimille, rafles et envoi dans des centres d’accueil du sud de l’Italie, violences policières, et maintenant rafles et expulsion vers le Soudan, dont le dictateur est recherché par la Cour Pénale Internationale pour génocide, crime de guerre et crime contre l’humanité.

Dans le jeu européen, avec la création des « hotspots » où sont amenés les exilé-e-s intercepté-e-s en mer Méditerranée, les empreintes digitales des exilé-e-s sont prises de manière plus systématique sous la surveillance de l’agence européenne Frontex, ce qui fait de l’Italie le pays responsable de leur demande d’asile dans la grande majorité des cas, selon le règlement européen Dublin III. Pour équilibrer les choses, l’Union européenne a mis en place un mécanisme de relocalisation de réfugié-e-s arrivé-e-s en Italie (et en Grèce) vers d’autres pays européens, mais ce mécanisme ne fonctionne pas. Si l’Italie expulse vers un pays dangereux comme le Soudan, en application des accords italienno-soudanais de mai dernier, des tribunaux d’autres pays européens devraient annuler des revois Dublin III vers l’Italie.

 

Tu veux devenir cobaye des relations entre États européens ? Welcome in Europe.

 

Cette expulsion a laissé des traces sur des médias militants :

http://www.gettingthevoiceout.org/italie-deportation-de-40-soudanais-24082016/

http://dirittiefrontiere.blogspot.fr/2016/08/espulsioni-dirette-illecito.html

http://www.dinamopress.it/inchieste/corpi-in-transito

 

Des médias classiques de langue italienne :

https://news.vice.com/it/article/italia-rimpatri-migranti-violazioni

 Ainsi que, sur le site de CARITAS VENTIMIGLIA :

http://www.caritasventimigliasanremo.org/rimpatri-in-sudan-azione-grave-che-mette-a-rischio-i-diritti-umani/

 

Un tabloïd britannique :

http://www.express.co.uk/news/world/703923/Italy-breaking-point-migrants-send-back-Sudan-chartered-plane

 

Aucun média français détectable par les moteurs de recherche, alors qu’il s’agit bien de l’externalisation sur le sol italien du contrôle de la frontière française, ne fait mention de cet événement,

ni du fait que la France et le Royaume-uni sont des pays moteurs du Processus de Khartoum, qui est le cadre général de cette expulsion, et qui vise à traiter avec les États que fuient les exilé-e-s,
pour les empêcher d’arriver en Europe.

Ordonnance du conseil d’Etat 26/8/2016 annulant l’arrêté anti-burkini

Posté : 26 août, 2016 @ 5:04 dans Droits de l'homme - Société | Pas de commentaires »

 

Le Conseil d’État suspend l’arrêté dit « anti burkini »

de la commune de Villeneuve-Loubet

La section de Nice de la LDH prend acte de la décision du Conseil d’État concernant la commune de Villeneuve Loubet ; elle demande aux communes concernées du Département des Alpes-Maritimes d’abroger immédiatement les arrêtés similaires, désormais entachés d’illégalité.

Le droit fondamental de manifester sa religion ou ses convictions dans l’espace public sera à nouveau respecté et nous nous félicitons d’y avoir contribué ; mais, en même temps, la section de Nice de la LDH réaffirme qu’elle désapprouve le port de vêtements qui symbolisent la soumission des femmes et portent ainsi atteinte à l’égalité entre les hommes et les femmes.

Les arrêtés démagogiques et populistes sont inutiles et même dangereux ; notre région a surtout besoin de politiques de lutte contre la ségrégation urbaine et en faveur de la cohésion sociale. Nous faisons confiance aux enseignants, aux éducateurs, au monde associatif et syndical, aux hommes politiques de bonne volonté, afin que, par un travail de proximité et au quotidien, les capacités d’intégration de notre société laïque soient renforcées.

Ligue des droits de l’Homme
Section de Nice
contact-mails  : liguenice+contact@gmail.com
Internet : http://site.ldh-france.org/nice/
T : @liguenice  F :  www.facebook.com/ldhnice

courrier : Maison des associations 12, ter Pl Garibaldi 06300 Nice

_______________________________________________________________________
et aussi :
1...34567
 

collectivités territoriales... |
l'agenda de la section |
Europe Ecologie - Canton Sa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aidedeveloppementafrique
| rouletabille
| Quand la vérité blesse