ROYA CITOYENNE – Résistances en Roya

solidarité, renforcement du réseau social, réflexion sur des projets de société respectueux de l'humain et de la nature…

Archive pour la catégorie 'Mobilisation'

Medias : webdocumentaire RFI « Roya, l’insoumise »

Posté : 23 mars, 2017 @ 6:51 dans Citoyens solidaires, Medias : Articles presse Radios, Réfugiés - Migrants, Soutien aux sans-papiers | Pas de commentaires »

Une vallée prend fait et cause pour les migrants !

1) La Souricière
2) La résistance des cheveux blancs
3) Anti-héros et gens ordinaires

http://webdoc.france24-mcd-rfi.com/infomigrants-roya-migrants-france-italie-vintimille-immigration-nice-police-frontiere/

Lettre au ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux d’élus du PCF, Marie-Christine Vergiat, Eliane Assassi, Pierre Laurent, Dominique Watrin

Posté : 23 mars, 2017 @ 2:44 dans Citoyens solidaires, Communiqué officiel, Droits de l'homme - Société, Mineurs Isolés Etrangers, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

fichier pdf 2017-03 Lettre Roya

                                                                         

                                                                                                                                                     Monsieur Bruno Le Roux

                                                                                                              Ministre de l’intérieur

                                                                                                              Place Beauvau

                                                                                                              75008 Paris

 

Copie adressée                                                                                              Paris, le 16 mars 2017

à Monsieur le premier ministre             

 

 

Monsieur le ministre,

Nous souhaitons attirer votre attention sur les conditions d’entrée sur notre territoire de ressortissants de pays tiers à la frontière franco-italienne.

La situation qui prévaut dans les Alpes-Maritimes suscite une profonde émotion dépassant largement le cadre local, devant le sort fait à des femmes, des hommes et des mineurs venant chercher asile et protection dans notre pays d’autant que des poursuites judiciaires à l’égard des citoyens qui viennent en aide à ces personnes en situation de détresse semblent se multiplier. Ceci n’est pas sans poser question alors que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a souhaité supprimer le délit de solidarité par la loi du 3 décembre 2012, volonté réaffirmée tout récemment par l’actuel ministre de l’Intérieur.

De multiples témoignages nous ont été rapportés faisant état d’interrogations quant à la bonne application des dispositions législatives en vigueur notamment en ce qui concerne la mise en œuvre de l’article 213.2 du CESEDA.

Quelques exemples :

- l’ensemble des procédures sont mises en œuvre en français et donc dans une langue qui n’est pas compréhensible pour une grande partie des personnes qui se voient opposer un refus d’entrée sur le territoire. Nombre de ces personnes sont en effet des ressortissants soudanais, érythréens et afghans nonobstant la présence de ressortissants d’Afrique de l’Ouest.

- les contrôles effectués aux points de passage autorisés définis dans le cadre du rétablissement des frontières intérieures à l’espace Schengen ne doivent se faire que lorsqu’ils s’avèrent nécessaires et absolus et selon le droit européen sur les tronçons de frontières prédéterminés. Or ils semblent être faits de façon systématique, relativement arbitraire et avant tout basés sur la couleur de peau, ce qui donne lieu à des discriminations, y compris vis-à-vis de citoyens français.

- la possibilité de demander l’asile ne semble pas être clairement explicitée. Il semble que, la plupart du temps, les autorités établissent la décision de non admission en estimant implicitement que les personnes concernées ont fait une demande d’asile en Italie. Or l’Italie, peut être considérée comme le pays dit « de premier contact » il n’est nulle obligation pour un ressortissant de pays tiers cherchant la protection internationale sur le territoire de l’UE de déposer une demande d’asile dans le premier pays d’entrée et, en toute hypothèse, cela doit être vérifié.

Les chiffres mis en avant par la Préfecture des Alpes-Maritimes parlent d’eux-mêmes : alors que 30000 refus d’entrée sur le territoire français ont été prononcés dans les Alpes-Maritimes, soit 70% de l’ensemble des refus d’entrée sur le territoire français, seuls 700 à 800 demandes d’asile ont été déposées dans le département en 2016, soit plus ou moins 1% du nombre total des demandes d’asile déposées en France. Aucune demande d’asile n’a, semble-t-il, été déposée lors du franchissement de la frontière.

L’article 213.2 du CESEDA précise également que le refus d’entrée sur le territoire ne fait pas obstacle à un examen de la situation individuelle de chacune des personnes concernées. Ceci vaut donc tout particulièrement pour les demandeurs d’asile, déjà évoqués ci-dessus, et a fortiori, pour les mineurs.

En outre, les mineurs semblent se voir refuser l’entrée sur le territoire sans bénéfice du délai d’un jour franc obligatoire qui leur est applicable et sans que leur vulnérabilité soit étudiée au regard des adultes qui les accompagnent et qui peuvent y compris être des passeurs ou des trafiquants quand ces personnes ne sont pas des parents des mineurs en question.

Il semble également que les documents de refus d’entrée soient de plus en plus souvent préétablis, y compris le cochement de la case prévoyant le retour volontaire, que le nom d’un PPA soit inscrit y compris lorsque les contrôles sont effectués en d’autres parties du territoire.

Compte tenu des conditions dans lesquelles la France a demandé le rétablissement au contrôle à la frontière franco-italienne (COP21, puis suites des attentats de Paris), il nous semble donc préoccupant que celui-ci se traduise par une négation des droits des ressortissants des pays tiers et des garanties légales que l’Etat français doit leur assurer.

Ceci d’autant plus que la France est assez loin de tenir ses engagements vis-à-vis de l’Italie dans le cadre du mécanisme de relocalisation d’urgence. Seules 2445 personnes ont effectivement été relocalisées pour un engagement de 12 599.

C’est pourquoi nous vous demandons :

- de veiller à l’application intégrale de l’article L 213.2 du CESEDA et plus largement des droits fondamentaux des ressortissants des pays tiers tels qu’elle résulte du droit français, du droit européen, et du droit international ;

- de mettre en place des structures adaptées au bon respect de ses droits et notamment d’ouvrir un centre d’accueil et d’orientation dans les Alpes maritimes pour faire face aux besoins ;

- de veiller tout particulièrement au respect des droits des mineurs notamment quand ils sont non accompagnés ;

- de faire cesser les poursuites à l’égard des citoyens solidaires qui tout le moins ne doivent pas faire l’objet de contrôles récurrents des forces de police. 

Nous serions ravis de pouvoir échanger avec vous de cette situation et nous vous saurions gré de bien vouloir nous faire part de votre sentiment à l’égard de l’ensemble de ces préoccupations.

Dans l’attente de votre réponse nous vous prions d’agréer, Monsieur le ministre, l’expression de notre très haute considération.

 

Lettre au ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux d'élus du PCF, Marie-Christine Vergiat, Eliane Assassi, Pierre Laurent, Dominique Watrin dans Citoyens solidaires clip_image002

 

Pierre Laurent

Secrétaire national du PCF

 

 

Eliane Assassi                                                                                                 Dominique Watrin

Sénatrice                                                                                                           Sénateur du Pas-de-Calais

Présidente du groupe communiste

républicain et citoyen (CRC)

Communiqué de Roya citoyenne au 23/3/17 « Une politique migratoire de plus en plus meurtrière à nos frontières »

Posté : 23 mars, 2017 @ 2:35 dans Citoyens solidaires, Communiqué officiel, Droits de l'homme - Société, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

fichier pdfCommuniqué 22 03 17 rev

Communiqué

Une politique migratoire de plus en plus meurtrière… à nos frontières aussi

Nous continuons d’égrener ces morts « accidentelles », neuf à présent….
Mardi 21 mars, un jeune homme est décédé suite à une terrible chute au « Pas de la Mort », en tentant, encore et toujours, de franchir la frontière, et d’accéder vainement au « droit d’asile » inscrit dans la Loi française et la Convention internationale de Genève.
Mercredi 22 mars, un trentenaire est dans un état très grave après une chute de plus de vingt mètres dans la même zone frontalière (un suicide semble-t-il après une énième « réadmission », c’est-à-dire une expulsion : la langue de bois, elle, tue vraiment).
La France ferme sa frontière de manière de plus en plus aveugle depuis juin 2015. Nous ne reconnaissons plus la France, patrie des Droits de l’homme : c’est le Gouvernement qui, en bafouant les droits de  ces personnes vulnérables, les met en danger.

Jeudi dernier 16 mars, dans la vallée de la Roya, une nouvelle fois la loi n’a pas été appliquée…

Ce jour-là, Roya Citoyenne  a accompagné, comme elle l’avait annoncé, une famille de réfugiés érythréens (avec un petit garçon de 5 ans) à la gendarmerie de Breil, afin de faire valoir leur droit à l’asile, comme il est prévu par la loi française. Malgré la présence d’avocats et de médias, cette démarche a tourné en une sombre farce, une parodie d’Etat de non-droit. Les avocats ont été empêchés d’assister leurs clients  et ont pu constater de nombreuses irrégularités.
Contre toute attente de ceux qui veulent encore croire à notre République, cette famille a honteusement été refoulée en Italie.

 Les  mineurs non accompagnés doivent être pris en charge par l’ASE, les majeurs doivent pouvoir faire une demande d’asile sur tout le territoire français, y compris dans la Roya ou à Menton.  Combien de morts y aura-t-il  encore avant que la loi soit appliquée ?

 

Roya citoyenne, le 23/3/2017

Journée de formation par le CIDEFE à Nice vendredi 31/3/17 « Les élu-e-s et l’accueil des réfugiés »

Posté : 23 mars, 2017 @ 1:46 dans Citoyens solidaires, Droits de l'homme - Société, Formation, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

« Les élu-es et l’accueil des réfugiés »

Vendredi 31 mars 2017 de 9h à 17h

Objectifs : Faire le point sur le cadre juridique et politique ; Echanger les expériences et les propositions.

PROGRAMME DE LA JOURNEE

Apports juridiques : cadre national et européen
 Gérard Sadik, responsable de la commission asile CIMADE
 Marie-Christine Vergiat, députée européenne

Actions des élus, des associations et des habitants
 Gérald Briant, adjoint au maire du XVIIIe arrondissement de Paris
 Cécile Dumas, conseillère municipale d’Antibes (06)
 Jean-François Téaldi, conseiller municipal de Cagnes-sur-Mer (06)
 un ou plusieurs membres du Collectif de Roya citoyenne

Tour de Table : 
Les actions à mener ensemble avec les associations, les élus, les habitants…et travail autour de propositions alternatives.

Pour plus d’informations contacter Faten KHATTALI
01.48.51.15.89 -  faten@elunet.org

fichier pdf flyer_accueil_des_refugies_310317_nice

Rencontre Var – Alpes-Maritimes Samedi 1er avril TOULON / Collectif soutien migrants Var

Posté : 22 mars, 2017 @ 6:28 dans Citoyens solidaires, Mobilisation, Réfugiés - Migrants, Réunion publique, Soutien aux sans-papiers | Pas de commentaires »

Invitation 1er avril 2017 recto verso-page-001 Invitation 1er avril 2017 recto verso-page-002fichier pdf Invitation 1er avril 2017 recto verso

Débat 30/3 18 h organisé par « Nice matin » et la Commission européenne :  » Migrants, mais que fait l’Europe ? » avec Roya citoyenne

Posté : 22 mars, 2017 @ 5:23 dans Citoyens solidaires, Droits de l'homme - Société, Medias : Articles presse Radios, Réfugiés - Migrants, Réunion publique | Pas de commentaires »

http://www.nicematin.com/faits-de-societe/migrants-mais-que-fait-leurope-venez-debattre-avec-nous-jeudi-30-mars-123622

Le groupe Nice-Matin et la Commission européenne organisent le jeudi 30 mars, de 18h à 20h, au siège du journal à Nice, un débat public.

« Migrants, mais que fait l’Europe? » Venez débattre avec nous jeudi 30 mars

Cote-D-Azur -  Faits de société

Des migrants bloqués à la frontière à Menton.

PAR La rédaction Mis à jour le 22/03/2017 à 14:09 Publié le 22/03/2017 à 10:46

Le thème: « Migrants, mais que fait l’Europe? »

Nos invités pour ce débat :

- Olivier Onidi, directeur général adjoint à la Commission européenne, chargé de la migration et de l’asile.

- André Ipert, maire de Breil-sur-Roya

- René Dahon, porte-parole de l’association Roya Citoyenne

Pour assister à ce débat (nombre de places limitées), envoyez un mail à redacchef@nicematin.fr

 

Conférence « Migrants, Réfugiés, Exilés, Nous, Citoyens ? » organisée par la LDH à Marseille 25/3/17

Posté : 22 mars, 2017 @ 3:57 dans Citoyens solidaires, Droits de l'homme - Société, Réfugiés - Migrants, Réunion publique | Pas de commentaires »

 

 Flyer web Conf LDH PACA 25 mars V 28_2_17 -page-001 Flyer web Conf LDH PACA 25 mars V 28_2_17 -page-002

fichier pdf Flyer web Conf LDH PACA 25 mars V 28_2_17

« Migrants, Réfugiés, Exilés, Nous, Citoyens ? »

Conférence samedi 25 mars à Marseille

Samedi 25 mars après midi, au Théâtre MAZENOD, 88 rue d’Aubagne 13001 Marseille pour échanger sur la crise des migrants, la crise de l’accueil, en présence de la Présidente de la LDH, Françoise DUMONT

« Migrants, Réfugiés, Exilés, Nous, Citoyens ? »

Le Comité régional LDH PACA vous invite, le 25 mars après midi, au Théâtre MAZENOD, 88 rue d’Aubagne 13001 Marseille, pour échanger sur la crise des migrants, la crise de l’accueil, en présence de la Présidente de la LDH, Françoise DUMONT (entrée libre)

Programme :

**14h ACCUEIL ET INTRODUCTION
par Henri Rossi, président du comité régional LDH PACA

**14h15-16h15 TABLE RONDE : LA CRISE DES MIGRANTS

Animée par Muriel Prévot-Carpentier, section LDH de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
• Bertrand Badie, professeur en sciences politiques, Sciences Po Paris
Les enjeux géopolitiques et la place de l’humain dans cette situation
• François Tariq Sardi, photographe enquêteur indépendant
L’expérience de franchissement de la frontière par les réfugiés 
• Sophie Beau, directrice générale de SOS Méditerranée
La connaissance de la mer des réfugiés, leur sauvetage
16h15-16h45 Pause

**16h45-18h45 TABLE RONDE : LA CRISE DE L’ACCUEIL

Animée par Swanie Potot, présidente de la section LDH de Nice
• Yvan Gastaut, maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Nice, Sophia Antipolis
La migration dans l’espace méditerranéen d’hier à aujourd’hui
• Cédric Herrou et Pierre-Alain Mannoni, citoyens de la vallée de la Roya Le délit de solidarité et la criminalisation des citoyens
• Jean-Pierre Cavalié, réseau Hospitalité de Marseille

**18h45-19h CONCLUSION ET APPEL
par Françoise Dumont, présidente de la LDH

Soirée de soutien à « Roya citoyenne » avec Christian BEZET à COARAZE SAMEDI 8 AVRIL

Posté : 21 mars, 2017 @ 1:59 dans Citoyens solidaires, Manifestives et Culture, Réfugiés - Migrants, Soutien aux sans-papiers | Pas de commentaires »

Soirée de soutien à « Roya citoyenne » avec Christian BEZET

SAMEDI 8 AVRIL 20H30

salle des cadrans solaires place du Portal
COARAZE

Chanson et Solidarité,
sous l’égide de la municipalité de COARAZE

Christian Bezet chante MAURIS :
Avec Antoine Hansberger nous partagerons le répertoire de MAURIS

participation au Chapeau en soutien à l’association ROYA CITOYENNE

https://www.facebook.com/christian.bezet.7?hc_ref=PAGES_TIMELINE&fref=nf

Semaine de soutien à Roya citoyenne du 22 au 25 mars

Posté : 21 mars, 2017 @ 1:18 dans Citoyens solidaires, Manifestives et Culture, Mobilisation, Réfugiés - Migrants | Pas de commentaires »

17212044_1357155097664092_7649914030557881028_o

COMMUNIQUE EN FAVEUR DE FELIX CROFT + pétition + NICE MATIN 17/3/2017

Posté : 20 mars, 2017 @ 2:46 dans Citoyens solidaires, Medias : Articles presse Radios, Réfugiés - Migrants | 1 commentaire »

L’HUMANITAIRE FELIX CROFT NE DOIT PAS ETRE CONDAMNE

PAR LA JUSTICE ITALIENNE

Le Jeudi 16 Mars 2017, le procureur du tribunal d’Impéria, en Italie, a requis 40 mois de prison et 50 000 euros d’amende contre Félix Croft, le bénévole humanitaire azuréen, pour avoir transporté le 22 Juillet 2016 une famille de soudanais.

Une peine pour le moins sévère, au regard des faits. La comparaison avec Cédric Herrou s’imposait, et la défense n’a pas manqué de souligner la disproportion des sanctions requises : alors même que le Tribunal de première instance de Nice n’avait pas retenu la clause humanitaire, Cédric Herrou a été condamné à 3000 euros d’amende avec sursis pour avoir favorisé l’entrée sur le territoire français d’environ 200 migrants privés de documents, uniquement au motif qu’il n’avait pas pu fournir la preuve des risques encourus par les individus aidés.

Or, dans le cas de Félix Croft, on ne peut qu’être frappé par l’évidence de la dangerosité de la situation des personnes aidées. Une famille de soudanais ayant fui l’un des conflits les plus sanguinaires du siècle en Afrique (300.000 morts depuis 2003), une femme enceinte et un enfant brûlé sur tout le flanc droit, hébergée temporairement par une association italienne. A la fin de leur hébergement cette famille allait se trouver dans la même situation que les centaines de réfugiés qui vivent dans la rue à Vintimille. Contraints pour la plupart à tenter le franchissement de la frontière par des moyens extrêmement dangereux comme en attestent les 8 drames qui ont eu lieu sur les voies d’autoroute et ferroviaires depuis 2016.

Tous les membres de cette famille se trouvaient être de fait des réfugiés, et avaient donc pour cette raison un droit de résidence et d’entrée sur le territoire français, comme l’a argumenté l’avocate de Félix Croft. L’accusé ne faisait alors rien d’autre qu’aider cette famille à bénéficier des conditions d’accueil nécessaires répondant à sa situation.

Contrainte par la politique globale des Etats européens, l’Italie se trouve submergée par l’afflux des personnes déplacées provenant des zones de conflit sur la planète. N’ayant pas les moyens logistiques de faire ce travail de police pour l’Europe entière, il est évident que les conditions d’accueil ne peuvent être qu’alarmantes, comme les ONG, Médecins sans frontière et Amnesty International le constatent. 10.000 demandeurs d’asile sous protection internationale sont contraints d’y vivre en dehors du système d’accueil, dans des conditions d’extrême précarité et de marginalité.

En agissant comme il l’a fait, Félix Croft se trouvait dans les cas décrits par la législation européenne qui stipule que les personnes aidant des réfugiés à entrer, ou passer, par le territoire d’un pays membre ne subiront aucune sanction si elles agissent pour des motifs humanitaires.

L’énormité des peines requises est scandaleuse

Nous alertons les citoyens sur la politique migratoire européenne qui condamne des humanitaires palliant aux carences d’accueil des réfugiés dans les pays membres, alors que nombre d’États, dont la France, enfreignent systématiquement les droits des personnes qui arrivent sur leurs territoires.

Nous lançons un appel à la solidarité avec Félix Croft.

 

Nous demandons au Président de la République d’intervenir auprès de l’Etat italien.

Félix Croft ne doit pas être condamné.

Signez et diffusez la pétition 

https://www.change.org/p/d%C3%A9cideurs-politiques-en-mati%C3%A8re-d-immigration-r%C3%A9fugi%C3%A9s-%C3%A0-vintimille-une-condamnation-de-f%C3%A9lix-croft-serait-profond%C3%A9ment-injuste?recruiter=91597428&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_for_starters_page&utm_term=des-lg-no_src-no_msg

——————————————————————————————————————————————-

fichier pdf NM Félix Croft 40 mois requis

fichier pdf NM Félix Croft 40 mois requis 17389070_1867271916824575_7158359643161072275_o

 

12345...30
 

collectivités territoriales... |
l'agenda de la section |
Europe Ecologie - Canton Sa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aidedeveloppementafrique
| rouletabille
| Quand la vérité blesse